• diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
LE PROJET REPER

LE PROJET REPER


CONTEXTE

Dans le cadre de l’opération de rénovation urbaine des quartiers Labourdonnais-Beaufonds, la Ville de Saint-Benoit en partenariat avec son équipe de maîtrise d’œuvre (bureau d’études LEU REUNION), ses aménageurs (SHLMR et SIDR) et l’Ademe ont été primées, au plan national, pour leur projet innovant permettant de déterminer des solutions d’amélioration des logements sociaux prenant en compte la qualité environnementale. Ce projet répond de manière précise aux thématiques proposées dans l’appel à projet PACTE (2015-2018) et du plan logement outre-mer 2015-2020.
Cela implique que la méthodologie proposée sur les opérations de logements à Saint-Benoit sera reprise et appliquée pour toutes les opérations de réhabilitation en milieu tropical.


LE PROJET REPER

De nombreuses opérations de logements sociaux ont été identifiées comme à réhabiliter par la mairie de Saint-Benoît. 43% du parc social locatif a plus de 25 ans d’ancienneté et près de 18%, plus de 40 ans. Dans ce cadre, des travaux de réhabilitation vont être menées prochainement par les bailleurs sociaux pour rénover durablement ces bâtiments.

Le projet REPER (REhabilitation & PERformance) vise à optimiser ces travaux de rénovation en étudiant en détail, plusieurs axes liés à la qualité environnementale de bâtiments en milieu tropical. Deux opérations de logements seront étudiées : l’opération « Europe » appartenant à la SHLMR et l’opération « Amiral Bouvet » appartenant à la SIDR. Ainsi, ce sont 309 logements qui seront réhabilités avec la méthodologie et les prescriptions du projet REPER.

Ce travail portera sur la thermique, l’aéraulique, l’acoustique, la qualité de l’air intérieur, l’éclairage naturel, les émissions en carbone des travaux proposés, etc. L’ambition de REPER est bien d’étudier ces thématiques de manière croisée afin que la performance globale soit la plus efficiente possible. Par exemple, on sait que la qualité sonore des espaces est contradictoire avec un fonctionnement en ventilation naturelle. Ceci étant souvent un frein à une bonne optimisation aérodynamique des bâtiments. Nous démontrerons que des solutions efficaces existent pour coupler ces deux problématiques.

Ce projet innovant permettra de déterminer des solutions d’amélioration des logements, au regard de nombreux critères, pour la mairie de Saint-Benoit et plus généralement pour la Réunion et les régions situées dans un climat tropical humide.

es projets de réhabilitation de bâtiments vont devenir de plus en plus nombreux dans les années à venir à la Réunion. Selon la DEAL, il y a 10.344 habitations sociales qui ont été construites avant 1979 représentant environ 16% du parc de logement social à la Réunion.

Les enjeux sur la rénovation de logements sont donc très importants à la Réunion et ceci est encore plus flagrant sur la commune de Saint-Benoît comme nous l’avons précédemment évoqué avec un parc immobilier très vieillissant.
Suite à une étude urbaine réalisée en 2015, la mairie de Saint-Benoît nous a fait part de ces projets de rénovation de logements à court terme, avec notamment l’opération « Europe » (199 logements) appartenant au bailleur social SHLMR et à l’opération « Amiral Bouvet » (110 logements) appartenant au bailleur social SIDR.


Ces opérations logements ont de nombreuses faiblesses tant sur la vétusté, l’acoustique et surtout sur le confort thermique. Le projet REPER vise ainsi à établir, dans un premier temps, un diagnostic complet du confort (thermique, acoustique, énergétique, questionnaire du ressenti et du comportement des usagers, utilisation des équipements, etc.) permettant ainsi d’avoir un retour d’expérience sur une totalité de 309 logements sociaux sur la commune de Saint-Benoît. Ceci s’intègre donc au champ 1.A de l’appel à projet PACTE « Capitaliser et valoriser les retours d’expérience sur les bâtiments performants ».
Dans un second temps, il s’agira de proposer multiples solutions d’amélioration en ayant la démarche la plus holistique possible. Toutes les propositions d’améliorations feront l’objet d’une analyse sur le contenu carbone des travaux proposées (bilan carbone) mais aussi sur la qualité sanitaire des matériaux et produits installés. Ceci entre bien dans le cadre 1.E       « Promouvoir l’évaluation de l’impact environnemental dans la construction ».
La finalité de ce projet résulte dans l’élaboration d’un guide de conception appliqué à la réhabilitation dans les bas de la Réunion, diffusable librement et largement pour tous les acteurs de la construction. Ceci répond au champ 2.A. de PACTE « Développer des outils d’aide à la décision de stratégies de rénovation énergétique ».
Le projet REPER répond donc de manière précise aux thématiques proposées dans l’appel à projet PACTE (2015-2018) et du plan logement outre-mer 2015-2020. Les enjeux de cette mission ne sont pas simplement un projet de maîtrise d’œuvre classique mais bien une réflexion globale sur la réhabilitation environnementale en prenant en compte toutes les contraintes environnementales, techniques et sociales (appropriation par les usagers).

Les enjeux du projet REPER sont donc multiples :

  • Améliorer le confort dans les logements à réhabiliter,
  • Optimiser la qualité sanitaire des espaces et de l’air intérieur des logements,
  • Sensibiliser et faire adhérer les occupants aux problématiques énergétiques et environnementales actuelles,
  • Limiter les nuisances dans les logements,
  • Résoudre la vétusté des opérations de logements,
  • Diminuer l’impact environnemental de la construction à la Réunion,
  • Améliorer l’ambiance générale dans les bâtiments sociaux à rénover.

 


COÛT ET FINANCEMENT DU PROJET

Coût Global : 238700€
PACTE : 131 300 €
ADEME : 50 000 €
SIDR : 28 700 €
SHLMR : 28 700 €


CALENDRIER

Diagnostic initial : 12 mois
Optimisation du confort : 4 mois
Analyse croisée et synthèse : 1 mois
Guide méthodologique et cahiers des charges techniques : 2 mois


Retour

 
     Presse, magazine, ...       Photothèque       Vidéos de Saint Benoît       Mentions légales       Pour nous contacter       © 2016, Mairie de Saint-Benoît