• diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
  • diapo st benoit
La Station d'épuration

LA NOUVELLE STATION D'EPURATION DE SAINT-BENOIT

Le 18 décembre 2009, M. le Député-Maire posait la première pierre de la future station d'épuration (STEP), située sur le site du Chemin Calbanon.

M.Le Député-Maire et M le sous-préfet posant la première pierre de la future STEP

La construction de cette STEP était nécessaire pour la mise aux normes du réseau d'assainissement des eaux usées de la ville.

Cette structure répond à des enjeux majeurs en terme d'habitat, d'aménagement, mais aussi du point de vue environnemental et écologique.

 

Les travaux de la future station d'épuration

Les travaux de la future station d'épuration

 

 

 

PRESENTATION DU PROJET

Pour répondre à l'obligation communautaire de conformité des réseaux d'assainissement (la loi sur l'eau du 3 janvier 1992), mais également pour accompagner le développement de son territoire, la Ville de Saint-Benoît a engagé fin 2009 les travaux de construction de la STation d'EPuration des eaux usées (STEP) et des réseaux de transfert associés. Le coût global de ces investissements s'élève à plus de 20 M€.

La STEP de Saint-Benoît est prévue pour une capacité de traitement de 30000 équivalent habitant (EHab) à court terme, l'assiette foncière permettant une extension des infrastructures pour 60000 EHab à long terme.

La station d'épuration est implantée en bordure du chemin Cabanon, qui est situé au sud du centre-ville de Saint-Benoît, entre la Ravine Sèche et le Bras Maltère.

DEUX TRANCHES :

  • La première tranche de la station d'épuration est dimensionnée pour traiter une charge polluante jusqu'à approximativement 2020.
  • Il est prévu de réaliser une deuxième tranche de travaux lorsque celle-ci sera saturée. Le choix du dimensionnement se fera en fonction de l'évolution démographique observée sur la commune et du développement du réseau de collecte. Le dimensionnement pourrait être de l'ordre de 30000 EHab ou 50000 EHab supplémentaires.

 

LE FONCTIONNEMENT DE LA STEP

L'objectif de la STEP est de collecter les eaux usées, puis de les épurer par traitement, avant de pouvoir les rejeter dans le milieu naturel sans risque de pollution pour l'environnement.

D'un point de vue technique, une station d'épuration a pour principale action de dégrader et de séparer les polluants de l'eau (boues, particules et substances dissoutes) par des procédés chimiques, physiques et bilologiques, pour au final restituer une eau de qualité suffisante au regard de la capacité d'accueil du milieu ou l'eau sera rejetée. Les moyens pour y parvenir sont multiples, la méthode commune est celle de la décantation de l'eau grâce aux phénomènes de floculation (phénomène physico-chimique au cours duquel les micelles et les matières en suspension forment des flocons, s'agrègent en un floc, ce qui détruit la stabilité de la solution et entraîne leur sédimentation).

Les types de traitements retenus sont les suivants :

-Filière eaux :

  • Pré-traitement
  • Boue activée faible charge
  • Clarificateur

-Filière boues :

  • Déshydratation des boues à l'aide d'une centrifugeuse
  • Séchage solaire

-Filière air :

  • Salle d'arrivée de l'effluent - dégrillage
  • Salle de dessablage - dégraissage
  • Zone de stockage des refus de dégrillage et des sables
  • Serres de séchage solaire (environ 1300 m²)

 

-Les sous-produits :

  • Refus de dégrillage : compactage et évacuation en décharge
  • Graisses : traitement biologique sur la station
  • Sabls : lavage à moins de 3% de matières organiques pour une réutilisation du sable

 

LE REJET

Le système fait un rejet en mer par le biais d'un émissaire d'environ 700ml (mètres linéaires) s'achevant à 48m de profondeur. L'émissaire est dimensionné pour évacuer un débit de pointe de 300l/s qui correspond à un débit produit par 85000 EHab.

La conduite de rejet comprend 2 parties :

  • Une partie terrestre entre la station et la plage
  • Une partie maritime entre la plage et la profondeur - 48m

La conduite terrestre est posée entre l'unité de traitement et la plage, où s'effectue le raccordement sur l'ouvrage d'atterrage. La longueur de la conduite est d'environ 1600 ml et implique le franchissement de deux ravines, un bras de la Ravine Sèche et la Ravine Sèche elle-même. Le franchissement se fait sur environ 35 ml pour chacune des ravines.

Ces ravines sont franchies dans le lit de la rivière, à l'amont des ouvrages existants. La conduite est placée 2 m sous le lit de la ravine et protégé par 50 cm de béton, une brèche amont de 2m et une brèche aval de 3m. Le lit a été reconstitué avec les blocs du site sur un mètre au dessus du niveau de la protection en béton.

La conduite maritime est implantée sur un linéaire d'environ 600m et atteindra une profondeur de 30m.

Le diffuseur sera ensuite installé. Il aura une longueur de 100 ml et atteindra une profondeur de 48m. Il sera percé de trous permettant de rejeter les eaux usées. A ce jour, la conduite maritime a atteint la profondeur de 4 m . Elle est en service dans cette configuration, les études d'exécution étant en cours pour le reste du linéaire.

 

LA VALORISATION DES BOUES

La station est équipée d'une centrifugeuse permettant d'obtenir un siccité de l'ordre de 18%. Les boues sont ensuite stockées dand des serres afin d'y subir un séchage solaire pour en sortir avec un siccité supérieure à 60%.

La filière retenue pour la valorisation des boues est celle de l'épandage. Une étude préalable à d'ores et déjà été établie, devant être complétée par des analyses de sol et de boues pour finaliser le plan d'épandage.

Cette valorisation nécessitera un besoin annuel de 65 Ha de sols épandables au démarrage (10000 EHab), passant progressivement jusqu'à 20 Ha en pleine charge (30000 EHab). Seules les cultures de cannes à sucre devraient être concernée pour ce plan d'épandage.

centrifugeuse serres

 
     Presse, magazine, ...       Photothèque       Vidéos de Saint Benoît       Mentions légales       Pour nous contacter       © 2016, Mairie de Saint-Benoît